Comment le CBD peut-il soigner Alzheimer

Une cure à haute dose de CBD permettrait de restaurer la fonction des protéines TREM2 et IL-33, qui jouent un rôle essentiel pour réduire l’accumulation de la plaque bêta-amyloïde, caractéristique de la maladie d’Alzheimer.

cbd et alzheimer

Touchant plusieurs centaines de milliers de  personnes en France, la maladie d’Alzheimer est la forme la plus connue de démence liée à l’âge. Encore incurable, cette maladie neurodégénérative entraîne de façon lente, progressive et irréversible un dysfonctionnement, puis la mort des cellules nerveuses du cerveau.

En cause, notamment : la formation de plaques bêta-amyloïdes dans le cerveau. Responsables de l’altération des fonctions mentales des malades, elles s’accumulent de manière anormale au niveau des neurones, entraînant de manière progressive et irrémédiable des lésions cérébrales. La recherche se concentre notamment sur les moyens de réduire l’accumulation de ces plaques.

Une nouvelle étude menée par des chercheurs du Dental College of Georgia, publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease, montre que lorsqu’il est administré à de fortes doses, le CBD (le cannabidiol, une molécule dérivée du cannabis) permettrait de restaurer la fonction de deux protéines essentielles pour réduire l’accumulation de plaque bêta-amyloïde, et donc améliorerait la cognition de la maladie d’Alzheimer à un stade précoce.
Une normalisation des niveaux de TREM2 et IL-33

Ces deux protéines sont TREM2 et IL-33. Elles sont impliquées dans la capacité qu’ont les cellules immunitaires du cerveau, les microgliales, à consommer littéralement les débris tels que la plaque bêta-amyloïde qui s’accumulent dans le cerveau des patients. Or, les niveaux de ces deux protéines sont réduits dans la maladie d’Alzheimer.

Selon les chercheurs, le CBD normalise les niveaux et la fonction d’IL-33, une protéine qui aide à sonner l’alarme immunitaire dans le cerveau en cas d’envahisseur comme l’accumulation de bêta-amyloïde. IL-33 réduit aussi l’inflammation rétablit l’équilibre du système immunitaire, ajoute-t-il.

Le CBD améliore aussi l’expression du récepteur de déclenchement exprimé sur les cellules myéloïdes 2, ou TREM2. Cette protéine est exprimée par les cellules microgliales, une population spéciale de cellules immunitaires que l’on ne trouve que dans le cerveau, où elles jouent un rôle clé dans l’élimination des envahisseurs comme les virus et les neurones irrémédiablement endommagés.

De faibles niveaux de TREM2 et des variations rares de TREM2 sont associés à la maladie d’Alzheimer, et dans leur modèle de souris, TREM2 et IL-33 étaient tous deux faibles.

Selon les chercheurs, une cure à fortes doses de CBD pendant deux semaines a permis de multiplier par sept le niveau d’IL-33 et par dix celui de TREM2.

Les prochaines étapes de la recherche consistent désormais à déterminer les doses optimales de CBD et à l’administrer plus tôt dans le processus de la maladie. Dans le cadre de cette étude, il a été administré à un stade avancé de la maladie. Or, les chercheurs pensent qu’il peut être efficace dès les premiers signes du déclin cognitif. Ils développent également des systèmes d’administration, notamment l’utilisation d’un inhalateur qui devrait permettre d’acheminer le CBD plus directement vers le cerveau.

Articles récents
effets du CBD
Comment ressentir efficacement les effets du CBD ?

Consommer du cannabidiol (CBD) amène des nombreux bienfaits du cannabis, sans les effets psychoactifs du tétrahydrocannabinol (THC). Le cannabis thérapeutique peut être absorbé pour réduire

cbd et alzheimer
Comment le CBD peut-il soigner Alzheimer

Une cure à haute dose de CBD permettrait de restaurer la fonction des protéines TREM2 et IL-33, qui jouent un rôle essentiel pour réduire l’accumulation